Il y a tant de sujets insolites ou bons à savoir!...



Soirée spéciale? = Offrez-vous un coup d'Eclat !


Trop de Botox, visage figé? Masque




Avant tout, savoir ceci pour lutter contre les rides

vendredi 11 novembre 2016, 08:43
Pour prévenir l'apparition des rides, d'abord, ne pas fumer, et ne pas abuser de l'alcool. Le tabac et l'excès de soleil font vraiment mauvais ménage pour votre peau.
Ensuite, il est nécessaire de bien s'hydrater régulièrement, et donc de boire beaucoup d'eau. Il en faut au moins deux litres par jour, de préférence non gazeuse, ou au moins en alternant eau gazeuse et eau douce. Le thé vert, riche en antioxydants, convient aussi très bien.
Une nourriture abondante en fruits et légumes, sans trop d'aliments gras, bref un régime sain et équilibré est recommandé: vitamines, antioxydants, polyphénols, flavonoïdes…
Proscrire les régimes commerciaux, qui font faire le yo-yo à votre corps et à votre peau. Le meilleur régime c'est “pas de régime“, mais bien manger, tous les jours et sans abus. Prendre l'air, ne pas rester enfermé(e). Et bien dormir ! Le manque de sommeil nuit à la peau.
Prendre soin de la peau
MA PHYTO EST ICI

 


Vous reprendrez-bien un 

dimanche 26 avril 2015, 07:41 peu de papaye?
La papaye pouvait attendrir en profondeur un beefsteak aussi efficacement qu'un séjour de près d'une semaine dans une chambre froide. Certes, il existe dans le latex de la peau de la papaye, ce jus blanc qui coule quand on réalise une incision du fruit encore vert, un redoutable enzyme appelé papaïne. Les belles filles des îles des mers du sud se gomment parfois la peau du visage avec ce latex mais elles n'en abusent pas, quelques petites minutes seulement, car les effets de cette enzyme particulièrement active et dévastateur pour les structures protéiques pourrait endommager leur peau durablement. En effet, pour comprendre les effets indésirables de la papaïne qui est un enzyme finalement loin d'être l'apanage de ce fruit que je n'ai jamais vraiment affectionné il faut préciser quelques détails. L'une des utilisations industrielles autorisées de la papaïne est l'attendrissement de la viande qui se présente sous forme d'une poudre directement préparée à partir du latex que je viens de mentionner. Certaines firmes se sont hasardé à incorporer cet enzyme dans des dentifrices mais sans résultats notoires. Un autre usage topique en médecine est le " nettoyage " des plaies variqueuses des personnes diabétiques mais il n'a jamais été approuvé en raison des risques d'allergie pouvant être mortelle comme une réaction anaphylactique fulgurante pouvant entraîner un arrêt cardiaque.
Cependant et malgré ce risque avéré certains cosméticiens proposent tout de même des crèmes dites rajeunissantes contenant cette enzyme à des femmes avides de paraître toujours jeunes, à leurs risques et périls cela va de soi… La papaïne, outre son effet consistant à détruire les protéines et donc, en application externe sur la peau, à désorganiser l'épiderme et surtout le derme, possède intrinsèquement un puissant pouvoir allergène et on imagine sans être un spécialiste en la matière à quel point son usage peut être dangereux.
Cette particularité de la papaïne à digérer sur place les protéines a été mise à profit plutôt inconsidérément par l'industrie cosmétique dans des crèmes dites de jeunesse, exfoliantes ou régénérantes qui éliminent en réalité les couches superficielles de cellules mortes de l'épiderme grâce à l'action de l'enzyme. Cette action dite protéolytique brise en effet les interactions entre les cellules afin qu'à la limite la peau se retrouve "à vif", une peau de bébé en quelque sorte !
Si la notice d'utilisation du tube de crème vante l'efficacité du produit exfoliant elle omet de mettre en garde l'utilisatrice contre les dangers de la papaïne. Non seulement la barrière de protection que constituent les cellules de l'épiderme est ainsi fragilisée mais l'organisme est de plus exposé au fort pouvoir allergène de l'enzyme, pouvoir qui persiste quand celui-ci est devenu inactif. La fragilisation de la barrière de protection de la peau par l'action de la papaïne – mais aussi l'usage abusif de détergents de confort qui fragilisent également l'épiderme – permet alors un accès aux autres allergènes communément présents dans une maison et le résultat encore plus redoutable est l'apparition de dermatoses très difficiles à traiter qu'on appelle eczémas atopiques.
Une personne de ma famille en est atteinte depuis plus de 25 ans, et j'en connais les méfaits désastreux! (non, cette personne n'a rien fait sur son visage: c'est la conséquence d'une maladie auto-immune).
Le Docteur Erika Jensen-Jarolim de l'Université de Médecine de Vienne en Autriche a fait un rapprochement inattendu entre l'effet de la papaïne et certains allergènes domestiques dont en particulier les acariens. Ces minuscules cousins des araignées se nourrissent des cellules mortes de notre épiderme qui tombent au sol. Pour les digérer ils sécrètent un enzyme très proche de la papaïne et tout aussi allergène. Cette protéine se retrouve ensuite dans leurs excréments, une des composantes de la poussière de maison dont nous respirons de fines particules entrainant de l'asthme et qui collent à la peau; la conjonctive entrainant eczéma atopique et conjonctivites. Inutile de dire que si on a une peau fragilisée par des abus de savons agressifs, de détergents et par l'usage de crèmes exfoliantes, on s'est soigneusement préparé pour ces inconforts dont on aurait pu se passer très facilement ! Tout ça parce qu'on a la peau fragilisée par des agressions délibérées et que des acariens du sol, non parasites et non fouisseurs comme celui de la gale contribuent à charger l'air de leurs fientes contenant encore cette protéine hautement allergène, air dans lequel on baigne en permanence et que l'on respire.
Donc, on ne met pas sur son visage n'importe quel cosmétique, lisez bien les étiquettes! Bon, d'accord avec vous: on devrait tous avoir un bac scientifique en poche en faisant ses courses au supermarchés, à l'institut de beauté ou à la pharmacie!

Psychologie de la santé

Comment fonctionne l'effet placebo?
L'effet placebo est bien réel, accepté et intégré par la science médicale moderne. (Vous avez remarqué comme les jeunes médecins sont plus sympas et causants que la génération précédente ?)
On ne sait pas encore très bien comment un placebo " soigne ". Pendant longtemps, des mécanismes purement psychologiques ont été invoqués : le fait de croire à l'effet du traitement  aurait un effet de réduction du stress, et donc de la sensibilité à la douleur.
Depuis quelques années, une autre interprétation, neurophysiologique se développe. Predrag Petrovic a découvert en 2002 que l'injection d'un placebo à une personne à laquelle on promettait un analgésique entraînait une libération de dopamine et d'endorphines endogènes, des substances de la même famille que la morphine, qui réduisent réellement la douleur[3]. Comme l'ont confirmé d'autres travaux, un placebo stimule aussi la production de dopamine, qui intervient dans les mécanismes de récompense du cerveau humain, générant le soulagement promis par l'intervention thérapeutique proposée au malade.
Et l'effet nocebo ?
Si " placebo " signifie " je plairai " en latin, " nocebo " signifie " je nuirai ". C'est le négatif du placebo : un sujet ressent souvent des effets secondaires désagréables qu'on lui a décrit en lui prescrivant une substance inactive !
L'effet nocebo décrit par extension des troubles induits par une conviction, même en l'absence de toute substance. En 2006, une étude[4] a montré qu'en chirurgie cardiaque, les patients qui étaient informés que leurs proches priaient pour eux développaient plus de complications.
Connaissez-vous l'histoire merveilleuse de riverains d'antennes de téléphonie mobile qui se sont plaints de maux de tête et autres désagréments provoqués par ces antennes… avant qu'elles ne soient branchées !
1.Shang A, Huwiler K. Nartey L, Jüni P, Dörig S, Stern J, Pewsner D, Egger M. " Are the clinical effects of homoeopathy placebo effects? Comparative study of placebo-controlled trials of homoeopathy and allopathy ", The Lancet 2005; 366:726-732. ↩
2.Chamayou G, " L'essai ‘contre placebo' et le charlatanisme ", Les génies de la science, février-avril 2009, p14-17. ↩
3.Predrag Petrovic et al. " Placebo and Opioid Analgesia – Imaging a Shared Neuronal Network ",Science 1 March 2002, Vol. 295. no. 5560, pp. 1737-1740. ↩
4.Herbert Benson et al., " Study of the Therapeutic Effects of Intercessory Prayer (STEP) in cardiac bypass patients: A multicenter randomized trial of uncertainty and certainty of receiving intercessory prayer ", American Heart Journal, Volume 151, No 4, 934-42 (2006). 


L'assiette qui se déplace seule sur la table!
Abonnez-vos à ma chaîne youtube pour être informé-e des autres vidéos incroyables

https://youtu.be/ayrdpujO0ys




Savoirs


www.biotine-sep.com
Mentions légales
www.josyanejoyce.com
www.joyce-voyance.com
www.joyce-reves.com



Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS
www.nos18ansenmai68.com
www.tradi-cuisine.com